1959

L'IMPOSSIBILITE DE RECONNAITRE L'ETAT D'ISRAEL (01/04/2009)

Alors que le Likoud ne reconnaît pas dans sa propre ligne l’existence d’un Etat palestinien, et que l’édification du mur qui se poursuit rend impossible la constitution de cet Etat, personne dans la communauté occidentale ne déclare aujourd’hui que le gouvernement qui vient de se former, dirigé par le chef du Likoud, est illégitime. Benjamin Netanyahou refuse l’idée d’un Etat palestinien. Il soutient les tueries de civils provoquées par Tsahal. Pourtant, jamais il ne sera considéré comme un terroriste.

Faut-il rappeler que le Hamas, dont la position est symétriquement opposée à celle de ce parti, s’est dit prêt à plusieurs reprises à engager le processus d’une trêve sur la base de la partition de 1967 demandée par la communauté internationale ?

Alors que des atrocités– qui portent le nom de crimes de guerre – viennent d’être commises aux yeux de tous à Gaza, personne parmi les dirigeants européens n’a eu le courage de dénoncer clairement la responsabilité de l’Etat d’Israël, et de demander sa condamnation. Certains sont allés même jusqu’à prétendre, hypocritement et sans discernement, que le Hamas était responsable de ces tueries. Mais en réalité, ces massacres auraient pu être évités si au contraire les responsables américains et européens avaient reconnu la légitimité du Hamas, élu par un peuple qui veut simplement retrouver sa terre.

Et alors que figure au nouveau gouvernement israélien le très dangereux raciste Avigdor Lieberman, qui assoit ses prises de positions populistes sur la haine de l’Arabe, et qui défend l’idée d’un Etat israélien fondé sur la pureté de l’identité juive, personne ne s’exprimera pour dire encore qu’il est exclu d’engager des négociations avec l’entité sioniste.

Les conditions sont pourtant claires : arrêter la colonisation et rendre les territoires occupés, sans exclure Jérusalem-Est. Détruire le mur qui étouffe les villages palestiniens. Définir des frontières.

Observez cependant l’embarras de certains rabbins et de certains intellectuels sionistes, lorsqu’on leur demande de déterminer clairement quelles sont les frontières de l’Etat d’Israël …

 

Il y a donc très clairement deux poids, deux mesures. Une iniquité flagrante. Comprenez-vous pourquoi tout Palestinien qui se respecte ne peut tout simplement pas reconnaître l’Etat terroriste d’Israël ?

15:03 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |