1959

Une réflexion de Hania al-Mawri (11/05/2018)

La remise confiante en Dieu

Après s’être soumis aux ordres et décrets divins, Ibrahim-que la paix soit sur lui- établit son épouse Hajar et son enfant Ismaïl dans une vallée déserte, sur une terre apparemment stérile, s’en remettant, totalement confiant, au Seigneur Tout-Puissant, car il est convaincu de la Sagesse de Celui que nous adorons et dont nous demandons l’aide. Parmi Ses Noms Sublimes, il est al Wakil – le Digne de confiance.

Le Vivant accorde Ses Dons au fils d’Adam avant même que celui-ci ne soit apte à articuler, Sa Miséricorde embrasse toute chose.

Il oriente les cœurs des croyants, les baigne d’amour et de douceur, et raffermit la foi de ceux qui ont cru et proclamé Son Unicité.

A partir du moment où Hajar apprend que la décision de l’établir elle et son enfant dans cette vallée vient du Protecteur, du Bienveillant, elle ne redoute plus ni la solitude, ni l’aridité de la terre, ni la chaleur, ni les dangers.

 

قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَصْبَحَ مَاؤُكُمْ غَوْرًا فَمَن يَأْتِيكُم بِمَاء مَّعِينٍ

«  Dis : "Que vous en semble? Si votre eau était absorbée au plus profond de la terre, qui donc vous apporterait de l'eau de source?" »

(Coran sourate 67/verset 30)

pluie salée.

de leur propre violence.

insectes d’armes subtiles et a inspiré aux hommes l’invocation.

que l’on croyait éteintes.

monts, coulent les fleuves, se succèdent les générations…

 

résume, par une concision extrême, le sort des hommes en ce bas monde.

regagnent pour la reddition des comptes. Pour les ingrats, Dieu décrit ce Jour dans un euphémisme saisissant :

 

عَلَى الْكَافِرِينَ غَيْرُ يَسِيرٍ

« (Un Jour) pas facile pour les mécréants. »

       (Coran sourate 74/verset 10)

 

l’aide de Dieu Seul, de se tourner vers Celui qui accorde la Lumière.

Telle la lune, qui est bien terne sans la lumière du soleil, l’homme, privé de la Lumière de la foi,  n’est qu’une terre froide et stérile, en proie aux ténèbres de l’ignorance.

 

Alors, voguant dans l’immensité de la mer ou seul en plein désert, c’est Sa Miséricorde que le croyant implore, sa Toute-puissance qui le raffermit et Son Ombre qu’il convoite.

10:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |