1959

Une sagesse de Ibn 'Atâ'i-Llâh : MONOTHEISME ET LIBERTE (03/02/2010)

 Tu n'aimes pas une chose sans en être l'adorateur. Et Lui (Dieu) n'aime pas te voir adorer autre chose que Lui.

 

Sagesse à laquelle fait écho cette réflexion de l'Imam Abû al-Qâsim al-Junayd :

«Tu n'es pas véritablement son adorateur, alors que quelque chose en dehors de Lui te réduit à l'esclavage. Et tu ne saurais atteindre une complète liberté, alors que tu n'as pas accompli entièrement tes devoirs  d'adoration.»

 

En d'autres termes, la liberté de l'homme dépend de son entière soumission à Dieu, qu'il reconnaît comme seul et unique Maître, en refusant de se prosterner devant les idoles ou de s'adonner au culte des fausses divinités. Au contraire, l'homme qui se laisse entraîner par sa passion, quel que soit son objet, est réduit à une forme d'esclavage, qu'il en ait conscience ou non.

Le monothéisme fonde ainsi la seule liberté qui ne soit pas une illusion.

 

 

16:58 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |