1959

Visages de l’imposture : Obama, prix Nobel de la paix ! (20/02/2010)

L’Occident, qui prétend civiliser par les armes le monde musulman, a atteint un sommet jamais égalé dans le registre de l’hypocrisie et la mauvaise foi.
Au mois de décembre de l’année écoulée, Obama recevait le prix Nobel de la paix, alors qu’il se préparait à envoyer de nouveaux soldats en Afghanistan. Cela, quand de son propre aveu,  le Président n’avait encore rien entrepris en faveur de l’entente pacifique entre les peuples.  Par contre, orienté par ses conseillers de l’axe du mal américano-sioniste,  il annonçait lui-même la couleur de son mandat en affirmant : «Nous sommes en guerre » et la  guerre est parfois « non seulement nécessaire, mais moralement justifiée.» Tous les éléments d’une agression  violente étaient déjà compris au programme. Le général Petraeus avait annoncé une volonté de s’en prendre  aux «sanctuaires de l’ennemi». On savait alors que sous prétexte d’en finir avec les talibans, de nombreux civils allaient mourir, que des villes seraient bombardées dans la nuit.

Ce 13 février 2010, les assassins ont commencé –  ou plutôt poursuivi – leurs œuvres. Ils sont entrés dans Marjah, au sud de l’Afghanistan.

 

Connaissez-vous Marjah, avec ses femmes et ses enfants ?

 

Quinze mille soldats sous commandement américain contre une poignée de talibans, mais surtout face à des milliers de civils qui ne veulent pas de la présence de cet envahisseur, qui refusent sa domination et ses geôles barbares.

 

Et le monde regarde. Alors que le monde sait. Après Abou Ghraib, Guantanamo, Falloudja...

Après tout, il s’agit là d’un élément désormais banal de notre actualité.

Ce ne sont que des musulmans qui souffrent et qui meurent.

 

 

 

 

 
 

 

19:21 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |