1959

Iran : l'exécution de Sakineh suspendue (09/09/2010)

Pour info. Soyons prudents.

08.09.2010, 21h09 | Mise à jour : 22h46

L'exécution de Sakineh Mohammadi Ashtiani a été repoussée, au moins provisoirement. Les autorités iraniennes ont confirmé mercredi que la décision de justice concernant cette mère de famille de 43 ans, menacée de la peine capitale par lapidation, n'était pas encore rendue. Elles ont démenti que l'accusée avait été récemment fouettée.

«Le verdict concernant ces affaires de relations extraconjugales a été suspendu et il est en cours de réexamen ainsi que sa condamnation pour complicité de meurtre envers son mari», a déclaré le porte-parole du ministère des affaires étrangères mercredi sur la chaîne publique en langue anglaise Press TV, confirmant une information de l'AFP. Une réponse à la pression internationale ? La diplomatie iranienne estime, elle, que «la défense d'une personne jugée pour assassinat ne devrait pas être transformée en une question de droits de l'homme». 

Ce mercredi, un responsable de la commission des droits de l'Homme islamique -qui dépend du chef de l'Autorité judiciaire-, a démenti les 99 coups de fouets qui auraient été infligés récemment à Sakineh, une information qu'avait communiquée Sajjad, le fils de Sakineh. Lors d'une conférence de presse le 6 septembre à Paris, il disait avoir «appris» que sa mère avait reçu 99 coups de fouet après la publication le 28 août par le quotidien britannique «The Times» d'une photo d'une femme sans foulard censée la représenter. Ce haut-fonctionnaire de la justice a rendu visite ce mercredi à la mère de famille. Selon lui, cette dernière a nié «tout mauvais traitement et torture». 

Leparisien.fr

 

14:47 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |