1959

Lettre à Peter Rothenbühler (26/09/2010)

Cher Peter Rothenbühler,

 

Je suis étonné par les propos que vous m’avez adressés dans Le Matin dimanche du 12 septembre 2010.

Soyez certain que je n’ai aucune haine contre le peuple américain, et contre les nobles valeurs qu’il est capable de défendre. Par contre, je ne peux que réprouver la manipulation dont ce peuple est l’objet, et qui le conduit à se transformer en une puissance impérialiste. Le gouvernement des Etats-Unis a menti au sujet des armes de destruction massive pour envahir l’Irak, en transgressant le droit international, et il mène aujourd’hui une politique d’agression contre l’Iran, en se servant du moindre prétexte pour diaboliser ce merveilleux pays. Sa politique militaire d’expansion ne vise pas à démocratiser le Proche-Orient, mais à dominer militairement le monde musulman. Depuis plus de trente ans, les envahisseurs ont pris connaissance des ressources minières fabuleuses dont dispose l’Afghanistan, évaluées par des experts du Pentagone à mille milliards de dollars.

Pour s’emparer de ces richesses, les armées venues de l’Occident massacrent des civils innocents par milliers, avec le cortège d’atrocités lié à de telles actions barbares : tueries, brûlures, amputations. Selon la presse canadienne, des données compilées par les Nations unies font état de 2412 civils qui sont morts en Afghanistan en 2009. A cela s'ajoute le scandale provoqué par les révélations fracassantes que le site WikiLeaks a rendues publiques sur les opérations de l'armée américaine en Afghanistan, de 2004 à la fin de 2009, et qui témoignent d'une volonté évidente de dissimuler le nombre des victimes civiles.

Ces faits se déroulent aujourd’hui en Afghanistan, et ils n’entraînent aucune réaction de la part de la communauté internationale. Et ici, nous ne sommes pas dans le registre de la dissuasion, mais dans celui de faits réels. Voilà ce qui est vraiment scandaleux.

Quant à l’islam, Cher Monsieur, il n’a qu’un seul ennemi : la peur due à l'ignorance de ceux qui le jugent sans le connaître.

 

Cordialement

Hani Ramadan

 

Le Matin dimanche, le 26 septembre 2010

07:53 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |