1959

  • Tariq Ramadan, matin

    Imprimer

    On me permettra, au sujet de mon frère Tariq Ramadan, de faire les modestes observations suivantes :

    -         Tout musulman confronté à des épreuves mérite le soutien de son entourage, particulièrement s’il subit une flagrante injustice, alors qu’il est innocent de ce dont on l’accuse : le viol de femmes dont les mensonges avérés ne sont désormais un secret pour personne. Iniquité à laquelle s’est ajoutée une campagne de dénigrements et de diffamations ignobles largement relayée par une presse et des médias qui, depuis le début de cette affaire, n’ont jamais respecté la présomption d’innocence.

    -         Ceux qui ont cru, au sein de notre communauté musulmane, qu’il était temps d’en finir publiquement avec le Dr Tariq Ramadan – posture qui fait le bonheur de toutes celles et de tous ceux qui sont profondément hostiles à l’Islam et aux musulmans – ont révélé une absence de sagacité, voire pour certains une mesquinerie sans faille sur fond de jalousie. Ils ont oublié que le Prophète Muhammad (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) n’a jamais détourné son cœur d’une croyante ou d’un croyant, quelle que soient leurs erreurs (à l’exception, il est vrai, de l’assassin de son oncle, qu’il ne voulait pas voir, mais dont il a admis la conversion à l’Islam), pour la simple et bonne raison qu’il n’a cessé de nous transmettre ce message fondamental : la porte de la miséricorde est grande ouverte auprès de Dieu. Ceux qui, parmi les hommes, pensent réduire la clémence divine, ou agissent en maîtres d’un rejet définitif, ne sont pas les meilleurs d’entre nous ! Ceux qui, porteurs d’une science présomptueuse, décrètent l’exécution morale et sociale d’un homme, et cherchent vainement à y contribuer de surcroît, révèlent une absence de hauteur spirituelle…

    -         Enfin, je remercie toutes celles et tous ceux qui ont laissé parler leur cœur, et qui inlassablement ont soutenu Tariq. On voulait le terrasser. Il s’est relevé, afin que sa voix, ses écrits, son inlassable engagement et son œuvre apportent une invincible espérance à ceux qui cheminent dans la nuit – leur nuit – et pour qui Dieu Seul éclairera le chemin…

     

    Le Dr Tariq Ramadan s’exprime :

    https://www.facebook.com/official.tariqramadan/videos/434931770455220/

    https://www.facebook.com/official.tariqramadan/

    Lire :

    tariq devoir de vérité 2.jpg

    https://www.amazon.fr/s?k=le+devoir+de+verite&adgrpid=74557437257&gclid=Cj0KCQjw5rbsBRCFARIsAGEYRwfF8GLpmNBPklCx-k2ouHmjTPyltrGS7Dkx8tiFlo8lgpsJoB0-OPUaArqNEALw_wcB&hvadid=369193767246&hvdev=c&hvlocphy=1002992&hvnetw=g&hvpos=1t1&hvqmt=e&hvrand=57767203367731845&hvtargid=kwd-870449255407&hydadcr=29551_1710538&tag=hydragooglech-21&ref=pd_sl_62h7vsag

    Tariq Muhammad.jpg

     

     

  • Trump et Macron pour un G7 entre diktat et diplomatie

    Imprimer

    Disons-le tout de suite. Il ne s’agit pas ici de prendre inconditionnellement le parti du régime iranien. Ce régime qui, notamment, et depuis sept ans, défend le dictateur de Damas contre une révolution légitime, réduite comme peau de chagrin à force d’ingérences...Emmanuel-Macron-Donald-Trump-conference-presse-lundi-26-Biarritzdu-G7_0_729_486.jpg

    https://www.24heures.ch/signatures/reflexions/trump-macron-g7-diktat-diplomatie/story/30771836

     

     

     

     

     

  • Cycles d'études islamiques à Genève

    Imprimer

    Cycles d'études

    Reprise des activités dès le 17 septembre 2019

    En français :

    Tous les mardis à 20h00.

    Reprise le 17 septembre :

    Coran, Hadiths, éléments de fiqh et de spiritualité musulmane.

    cours d'islam.jpg

     

    En arabe :

    Tous les mercredis soir entre maghrib et `ishâ.

    Reprise le 18 septembre 2019 :

    Coran, Hadiths, éléments de fiqh et de spiritualité musulmane.

     

    Ces exposés, cours ou séminaires sont gratuits et ouverts à tous.

    104, Rue des Eaux-Vives - 1207 Genève

  • Trump, Macron : G7 entre diktat et diplomatie

    Imprimer

    Disons-le tout de suite. Il ne s’agit pas ici de prendre inconditionnellement le parti du régime iranien. Ce régime qui, notamment, et depuis sept ans, défend le dictateur de Damas contre une révolution légitime, réduite comme peau de chagrin à force d’ingérences. Mais il reste que la remise en cause de l’accord sur le nucléaire, soutenu majoritairement par la communauté internationale, est une source de questionnements.

    Donald Trump est revenu sur ce compromis signé par l’Iran, les Etats-Unis et six autres puissances en 2015. Il a estimé que Téhéran pourrait se doter de l’arme nucléaire. Argument qui suppose que les signataires en 2015 étaient tous sans exception dépourvus du génie de Trump, venu à notre secours pour sauver notre planète d’une agression nucléaire ! Un peu d’histoire relativement récente lui rappellerait que le premier pays qui s’est rendu coupable d’un tel crime, ce sont les Etats-Unis eux-mêmes, contre le Japon.

    Trump et son administration sont de la sorte directement responsables du déclin de l’économie de l’Iran, qui touche tout un peuple. Téhéran est devenu un paria dans le monde des affaires. Les PME et les multinationales qui contreviendraient à la décision américaine auraient bien du mal à éviter à leur tour des sanctions. Il est déplorable d’observer que toutes les nations, qui ont commencé par protester politiquement, ont fini par se plier économiquement au diktat américain.

    Dernière épisode censé offrir, peut-être, un dénouement heureux à cette pitoyable affaire, le G7 mené par Emmanuel Macron, qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août 2019, réunissant les dirigeants des sept démocraties les plus puissantes économiquement, présenté par les médias comme « un incontestable succès ».

    Emmanuel-Macron-Donald-Trump-conference-presse-lundi-26-Biarritzdu-G7_0_729_486.jpg

    On y a surtout vu, lors de la dernière conférence de presse, deux hommes se portant diplomatiquement les meilleures attentions : « Je voulais vraiment vous remercier (….)  et remercier la première dame qui a été active aux côtés de mon épouse, elle nous fait toujours l’honneur de sa présence en France et elle sait ô combien elle est populaire dans notre pays », a déclaré Macron, avant de conclure, « merci infiniment, président. » Trump s’est exprimé également dans les termes les plus courtois : « Je voudrais vous remercier pour le travail que vous avez fait, président Macron, et votre femme aussi, votre femme qui est une super première dame. »

    Nous voilà ravis. Mais est-il admissible qu’un seul président remette en cause un accord international dûment signé par des régimes démocratiques, dont son propre pays ? Est-il admissible qu’il se serve du pouvoir démesuré que son administration peut exercer sur l’économie mondiale pour conduire la planète selon un unilatéralisme dangereux menaçant les équilibres internationaux, que d’autres tissent à force de modestie et de compromis ?

    La finance gouverne le monde des nantis. La théâtralité de ces discours du G7, agrémentée de compliments faits aux premières dames, ne change rien à ce triste scénario et ne saurait cacher cette terrible réalité.

     

    Hani Ramadan

    Tribune de Genève,

    L’invité, 2 septembre 2019

  • Sermon : enseignements de l’hégire (8 minutes)

    Imprimer

    A l’occasion la nouvelle année 1441 de l’hégire/ 31 août 2019,

    Le temps d’une réflexion s’impose.

    hégire.png

    C'est alors au pas du chameau que l'histoire des hommes s'est dessinée, pour en changer le cours et transformer le visage du monde.

     

     

    En français : http://www.cige.org/Sermons/EnseignementsDeLhegire_f.mp3

    En arabe : http://www.cige.org/Sermons/EnseignementsDeLhegire_a.mp3