1959

COMMUNIQUE DE L'UOMG

Imprimer

Résultat de recherche d'images pour "UOMG logo hani ramadan"NON À UNE INITIATIVE DISCRIMINATOIRE

Communiqué de l’UOMG (Union des organisations musulmanes de Genève) sur la VOTATION DU 7 MARS 2021 concernant l’initiative sur l’interdiction de se dissimuler le visage

Genève, 15 février 2021

L’UOMG tient à faire savoir qu’elle s’oppose à cette initiative pour plusieurs raisons :

  • La question du niqab en Suisse ne concerne pas plus de trente femmes musulmanes sur l’ensemble de notre territoire. Cette initiative, menée notamment par des tendances d’extrême droite, ne vise, une fois de plus, qu’à se servir de l’islamophobie dans des perspectives populistes et électoralistes. Les affiches montrant des femmes aux visages cachés et aux regards haineux relèvent d’un niveau de campagne politique infantilisant.
  • Par ailleurs, dans la mesure où cela relève du libre choix d’une femme, sans qu’elle y soit contrainte, il est essentiel de respecter ce choix. Les femmes adultes sont assez grandes pour adopter la tenue vestimentaire qui convient à leur goût. Le paternalisme qui sous-tend cette démarche n’est pas bienvenu. Pas plus qu’une forme de féminisme perverti qui veut imposer une liberté à sens unique.
  • Bien sûr, montrer son visage est nécessaire dans certaines circonstances, lorsqu’il est question d’identification, voire de sécurité. L’UOMG apprécie à ce titre la position mesurée de nos autorités. Cette polémique émane en effet du Comité d’Egerkingen, le même qui a fait interdire les minarets en Suisse, contre l’avis éclairé du Conseil fédéral. Ce dernier s’oppose pareillement à cette nouvelle initiative islamophobe de l’UDC, en faisant des propositions raisonnables : son contre-projet adopté par le Parlement prévoit que « toute personne est obligée de montrer son visage aux autorités lorsque cela est nécessaire pour son identification. »
  • L’UOMG tient enfin à remercier toutes celles et tous ceux qui refusent la stigmatisation de l’islam et de ses pratiques à des fins politiques. Une attitude qui n’est pas digne des hautes valeurs constitutionnelles de notre pays. 

Pour les membres de l’UOMG

Yavuz DURUKAN,

Président

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel